Aller au contenu principal
  1. Accueil
  2. Information
  3. Meurtre de Mamoudou Barry : en Guinée, émotion au sommet de l'Etat

Meurtre de Mamoudou Barry : en Guinée, émotion au sommet de l'Etat

Chargement du lecteur...
©TV5MONDE / Reportage. A. Bah - Commentaire : S. Rodier - Montage: S. Dard

Un homme a été interpellé ce lundi 22 juillet près de Rouen. D'origine turque et souffrant de troubles psychiatriques, il est soupçonné d'avoir tué un universitaire guinéen de 31 ans vendredi soir. La mort de Mamoudou Barry a suscité des réactions jusqu'au sommet de l'Etat guinéen tout au long du week-end.

"Le Président de la République, le Pr. Alpha Condé, très touché par le meurtre, le 19 Juillet 2019 à Rouen (France), du docteur Mamoudou Barry, présente ses condoléances les plus attristées à la famille Barry et au Peuple de Guinée". La présidence guinéenne a publié un communiqué ce dimanche après le meurtre de l'un de ses ressortissants vendredi 19 juillet en France. Dans le texte repris par la presse et les sites d'information de Conakry, les autorités guinéennes affirment suivre "de très près l’évolution des enquêtes diligentées par les autorités françaises".
Dans le communiqué, Sékhoutouréya annonce une prochaine rencontre entre Alpha Condé et l’ambassadeur de France en Guinée, Jean-Marc Grosgurin.

Tweet de l'ambassadeur de France en Guinée, Jean-Marc Grosgurin
Tweet de l'ambassadeur de France en Guinée, Jean-Marc Grosgurin

Dans la classe politique guinéenne, la mort violente de Mamoudou Barry a suscité de nombreuses réactions. 

Tweet du chef de l'opposition guinéenne Cellou Dalein Diallo (UFDG)
Tweet du chef de l'opposition guinéenne Cellou Dalein Diallo (UFDG)
Tweet de l'ancien Premier ministre guinéen Sydia Touré.
Tweet de l'ancien Premier ministre guinéen Sydia Touré.

Le président sénégalais Macky Sall a également réagi au drame, lui aussi par le biais d'un tweet.

Tweet du président sénégalais Macky Sall dont le pays disputait ce soir-là la finale de la CAN contre l'Algérie.
Tweet du président sénégalais Macky Sall dont le pays disputait ce soir-là la finale de la CAN contre l'Algérie.

Un suspect interpellé

Mamoudou Barry est mort samedi matin dans un hôpital de Rouen. Il y avait été transféré la veille au soir après avoir été agressé dans une rue de Canteleu, non loin de la capitale normande, sous les yeux de son épouse.

Un suspect a été arrêté ce lundi 22 juillet. Un homme né en 1990 "présentant des antécédents psychiatriques", selon la police citée par l'AFP. Sa nationalité turque bat en brèche la thèse trop rapidement évoquée d'un supporter algérien échauffé par la finale de la Coupe d'Afrique des nations qui avait lieu ce soir-là en Egypte.

Si l'agresseur présumé portait un maillot du club stambouliote de Galatasaray, l'avocat de la famille de Mamoudou Barry a lui-même refusé de lier le meurtre au match de football. Il a néanmoins mis en avant le caractère raciste de l'agression : "il s'agit d'un crime raciste, sans aucun doute", selon Me Haddad.

Mamoudou Barry, chercheur de 31 ans, tué le vendredi 19 juillet près de Rouen (France)
Mamoudou Barry, chercheur de 31 ans, tué le vendredi 19 juillet près de Rouen (France)
© Photo profil Facebook

Dans une vidéo de France 3 largement relayée sur les réseaux sociaux, l'un de ses proches, Kalil Aissata Keita - qui n'était pas sur les lieux au moment des faits mais a été alerté par l'épouse de la victime - raconte que l'agresseur s'est adressé à la victime en lui disant "vous les sales noirs, on va vous niquer ce soir". Demandant des explications, Mamoudou Barry aurait alors été roué de coups de poings et de bouteilles et aurait fait une mauvaise chute.
La chaîne de télévision française LCI rapporte pour sa part que le meurtrier présumé était "manifestement en pleine crise de démence et insultait tous les gens autour de lui".

Il a privé la Guinée et le monde d’une personne vraiment compétente comme Mamoudou.

Madiou Barry, cousin de la victime, évoquant le meurtrier.
 

Mamoudou Bolaro Barry avait soutenu avec succès sa thèse de droit à Rouen à la fin du mois de juin. Ses travaux portaient sur les "Politiques fiscales et douanières en matière d'investissements étrangers en Afrique francophone". S'il étudiait en France, Mamoudou Barry restait très connecté avec la vie politique de son pays. En témoigne sa page Facebook où le débat autour de la réforme constitutionnelle et du 3e mandat revient beaucoup.

Dans une interview au site Médiaguinée, son cousin Madiou Barry salue son parcours. "Mamoudou est un jeune excellent parce qu’il a fait son parcours scolaire et universitaire ici en Guinée. Il est sorti major de sa promotion avec mention excellent. Il s’est inscrit en master à Rouen, il a réussi en deux ans son master là où les gens vont faire des siècles", raconte-t-il, avant de conclure que le meurtrier "a privé la Guinée et le monde d’une personne vraiment compétente comme Mamoudou".

Publicité