Aller au contenu principal
  1. Accueil
  2. Information
  3. Mohamed Salah candidat au Ballon d’or

Mohamed Salah candidat au Ballon d’or

Elu meilleur joueur de Premier League, auteur de prestations majuscules en Ligue des Champions, l’attaquant égyptien de Liverpool Mohamed Salah s’impose comme un candidat crédible au Ballon d’or.

Les quelques jours qui viennent de s’écouler ont fait basculer la carrière de Mohamed Salah dans une autre dimension. Déjà considéré comme l’un des meilleurs buteurs du moment, l’ailier égyptien de Liverpool est devenu le temps d’une séquence médiatique l’un des favoris du prochain Ballon d’or, et potentiellement le premier footballeur africain depuis le Libérien George Weah en 1995 à décrocher le prestigieux trophée. Rembobinons jusqu’à dimanche dernier. Un nouveau week-end de football s’achève en Angleterre. Fidèle à son habitude, Mohamed Salah a marqué la veille face à West Bromwich Albion (2-2), portant ainsi son total de l’exercice en cours à 31 buts, pour conforter sa place de leader du classement des artificiers de Premier League et établir un record provisoire depuis l’instauration de la Premier League à 20 clubs. Dans la soirée, l’Egyptien a enfilé son plus beau smoking et pris la direction de Londres, où se tient le gala annuel de l'association des joueurs professionnels anglais (PFA). Chacun d’eux a voté et le verdict est sans appel ni surprise : Mohamed Salah se voit remettre le très convoité prix de meilleur joueur de Premier League, au palmarès duquel il succède à Riyad Mahrez et à N’Golo Kanté.

Samuel Eto’o effacé des tablettes de la Ligue des Champions


« C’est un grand honneur, je suis très heureux. J’ai travaillé très dur pour gagner ça. J'ai toujours voulu m'imposer dans ce championnat depuis mon passage à Chelsea. Cette année, je suis arrivé en étant un autre homme », déclare l’Egyptien, ému. A peine a-t-il le temps de savourer, qu’il regagne Liverpool, où son équipe reçoit mardi l’AS Rome en demi-finale aller de la Ligue des Champions. Face à son précédent club, l’ancien joueur d’Arab Contractors va briller de mille feux. Une frappe enroulée à la pureté inouïe, un piqué au dosage parfait avant d’adresser deux caviars de passes décisives à Sadio Mané et à Roberto Firmino. Sorti par précaution alors que les Reds mènent 5-0, Mohamed Salah voit ses partenaires concéder deux buts et perdre leur mainmise sur la partie. Pas suffisamment pour ternir le bilan personnel du Pharaon, qui efface un certain Samuel Eto’o des tablettes de la Ligue des Champions, en devenant le premier Africain à atteindre la barre des dix buts en une saison dans l’épreuve reine du football européen.

Gerrard : « Salah est actuellement le meilleur joueur du monde »


Encensé par tous les observateurs de la planète foot, Mohamed Salah voit depuis cette rencontre fleurir les comparaisons avec Lionel Messi et Cristiano Ronaldo. Avec 43 buts marqués toutes compétitions confondues, l'Egyptien est actuellement le meilleur buteur d'Europe, avec une longueur d’avance sur Cristiano Ronaldo (Real Madrid) et trois sur Lionel Messi (FC Barcelone). Lui dont la gestuelle rappelle celle de l’Argentin, et dont les statistiques supplantent celles du Portugais se positionne sans fanfaronner outre mesure comme un candidat au Ballon d’Or. Ancien joueur de Liverpool, désormais consultant pour la chaîne anglaise BT Sport, Steven Gerrard va plus loin encore. « Salah se trouve dans la forme de sa vie. C'est difficile de le comparer avec Cristiano Ronaldo ou encore Lionel Messi, qui réalisent de telles performances depuis longtemps et sont capables d'être réguliers tous les ans. Mais sans le moindre doute, il est actuellement le meilleur joueur du monde », a estimé l’ancien international anglais.

Et maintenant, le Ballon d’or ?


Qui dit meilleur joueur du monde dit immanquablement Ballon d’or. Alors, Mohamed Salah peut-il prétendre à ce Graal footballistique ? Il est encore trop tôt pour se prononcer de façon catégorique, mais l’Egyptien présente des temps de passage de futur vainqueur. Imaginons que Liverpool se qualifie pour la finale de la Ligue des Champions et la gagne. Imaginons ensuite qu’un grand Mohamed Salah propulse l’Egypte en huitièmes de finale de la Coupe du monde, voire plus si affinités. Le tout sans que, ni le Portugal de Cristiano Ronaldo ni l’Argentine de Lionel Messi, ne lui volent la vedette. Il faudrait que les planètes continuent de s’aligner, mais pourquoi pas après tout ? Plus de vingt ans après George Weah, Mohamed Salah a rendu plausible la possibilité que le Ballon d’or récompense un joueur africain. Après des années de « c’était mieux avant au temps d’Eto’o et de Drogba ». Rien que pour cela, merci Monsieur Salah !

Publicité