Aller au contenu principal
  1. Accueil
  2. Information
  3. Mondial 2018 : Les qualifiés africains entament le compte à rebours final

Mondial 2018 : Les qualifiés africains entament le compte à rebours final

Les cinq équipes africaines qualifiées pour la Coupe du monde 2018 entament ce vendredi leur programme de matchs amicaux de préparation en vue du rendez-vous du mois de juin en Russie. Si les sélectionneurs ont déjà une idée très précise de leur équipe type, ces galops d’essai n’en sont pas dépourvus d’enjeu pour autant.

Les cinq équipes qui représenteront l’Afrique à la Coupe du monde 2018 sont entrées cette semaine dans la dernière ligne droite de leur préparation au rendez-vous russe du mois de juin prochain. A moins de trois mois de l’événement planétaire l’Égypte, le Maroc, le Nigeria, le Sénégal et la Tunisie disputent ce vendredi le premier des cinq matchs amicaux en forme de galops d’essai avant le Mondial. Toutes ont choisi leurs adversaires du jour en fonction des équipes auxquelles elles se mesureront dans moins de trois mois, quand l’heure sera venue d’en découdre sur les pelouses russes. Chacune des cinq équipes a également choisi dans le pays hôte son camp de base lors de l’épreuve. L’Egypte (Groupe A) séjournera à Grozny, en Tchétchénie, le Maroc (Groupe B) à Voronezh (ouest), le Nigeria à Essentuki (sud-ouest), la Tunisie (Groupe G) à Moscou et le Sénégal (Groupe H) à Kaluga (région moscovite).

Le temps des derniers ajustements…


Pour ce dernier rendez-vous dédié aux matchs internationaux avant l’annonce de la liste finale pour la Coupe du monde, les noms des joueurs convoqués ont été scrutés avec une attention toute particulière. Si les sélectionneurs ont pour la plupart une idée assez précise de la composition de leur troupe pour la phase finale, tous les réglages n’ont pas été effectués pour autant. Ces matchs amicaux, avec leur nombre de changements plus importants que lors des rencontres officielles, servent à cela. Ce dernier rassemblement sert aussi de séminaire d’intégration pour les derniers arrivés en sélection. Il peut s’agir de joueurs locaux révélés récemment, à l’image de l’attaquant marocain, Ayoub El Kaabi, meilleur joueur et buteur du CHAN 2018 remporté à domicile par les Lions de l’Atlas locaux. Convoqué par Hervé Renard, l’avant-centre de la Renaissance Berkane a une très belle carte à jouer en vue de la liste des 23 pour la Coupe du monde.

… et des renforts binationaux


Ces petits derniers peuvent également être des joueurs binationaux. Si Aliou Cissé, le sélectionneur du Sénégal, a convoqué dans sa liste élargie l’attaquant du FC Nantes, Santy Ngom, son homologue tunisien Nabil Maaloul a puisé plus franchement dans ce réservoir en faisant appel à quatre Franco-Tunisiens : le gardien de but Moez Hassen (Châteauroux), les milieux de terrain Saîf-Eddine Khaoui (Troyes) et Ellyes Skhiri (Montpellier) et le défenseur Yohan Benalouane (Leicester City). Tout l’art des coachs consistera à les intégrer sans briser l’harmonie d’un groupe qui s’est qualifié sans eux pour le Mondial. « Pratiquement tous les joueurs qui ont participé aux qualifications sont là. On n’a pas de problèmes d’intégration », a assuré à ce sujet Nabil Maaloul dans un entretien accordé à Goal.com. L’avenir proche nous dira si, pour la Tunisie comme pour les autres pays qualifiés, la bonne alchimie a été trouvée entre joueurs du cru et binationaux ralliés de fraîche date.

L’épineuse question des primes…


L’épineuse question des primes de qualification n’a pas été éludée par les différentes équipes qualifiées. Au Sénégal, la fédération a pris les devants. « Nous avons planifié toutes nos dépenses jusqu’en finale et elles ont été arrêtées à la somme de 7 milliards 182 millions de francs (soit environ 10,5 millions d’euros, ndlr) », a annoncé le mois dernier son président Augustin Senghor. « Tout a été budgétisé » pour les primes des joueurs, qui seront versées aux intéressés avant la phase finale de la Coupe du monde (14 juin au 15 juillet), a ajouté le dirigeant. Nous avons voulu anticiper pour qu’une fois sur place, les joueurs n’aient en tête que leur participation à la compétition. [L’Afrique] a souvent souffert de faits divers liés à des primes impayées. Avec toutes ces expériences, il faut aller de l’avant et anticiper pour qu’une fois en Russie, on ne soit préoccupé que par la participation de notre équipe nationale. » De son côté, la fédération nigériane avait annoncé dès novembre être parvenue à un accord avec son équipe nationale à propos de la question des primes de match en Russie. On comprend aisément ce souci d’anticiper : lors du Mondial-2014, les Super Eagles avaient boycotté une séance d'entraînement pour protester contre le non-versement d'une telle gratification.

Les programmes de préparation, qualifié par qualifié :


       Egypte


23 mars : Portugal - Égypte
27 mars : Égypte - Grèce
26 mai : Koweït - Égypte
06 juin : Belgique - Égypte
15 juin : Égypte - Uruguay

        Maroc


23 mars : Serbie - Maroc
27 mars : Maroc - Ouzbékistan
15 juin : Maroc - Iran
20 juin : Portugal - Maroc
25 juin : Espagne - Maroc

       Nigéria


23 mars : Pologne - Nigeria
27 mars : Nigeria - Serbie
28 mai : Nigeria - RD Congo
02 juin : Angleterre - Nigeria
06 juin : République tchèque - Nigeria

       Sénégal


23 mars : Sénégal - Ouzbékistan
27 mars : Sénégal - Bosnie-Herzégovine
31 mai : Luxembourg - Sénégal
08 juin : Croatie - Sénégal
11 juin : Corée du Sud - Sénégal

       Tunisie



23 mars : Tunisie - Iran
27 mars : Tunisie - Costa Rica
28 mai : Portugal - Tunisie
09 juin : Espagne - Tunisie
18 juin : Tunisie - Angleterre