Mondialistes : le Sénégal face à une équation inattendue

Image
Mondialistes : le Sénégal face à une équation inattendue (1)
AI / Reuters / Panoramic
Mis à jour le
14 novembre 2022 à 13:44
par
Meilleur représentant africain en 2018, champion d'Afrique en titre, le Sénégal avait tout pour se présenter plein de certitudes au Qatar. Seulement voilà, les Lions de la Teranga ont perdu sur blessure leur maître à jouer Sadio Mané. Néanmoins convoquée par un staff qui mise sur un rétablissement rapide, la star devra être remplacée avant cet éventuel retour. Aliou Cissé et ses hommes peuvent-ils faire face à ce défi dans le défi ?

Que vaut l'équipe ?


Si le Sénégal n'a remporté sa première CAN qu'au mois de février dernier, les Lions de la Teranga règnent sur l'Afrique depuis 48 mois. Numéro un continental incontesté, l'équipe championne d'Afrique se présente au Mondial forte de certitudes mais en proie à un doute angoissant : blessé la semaine passée avec le Bayern Munich, Sadio Mané sera-t-il remis avant qu'il ne soit trop tard pour le Sénégal ? Aliou Cissé semble faire un tel pari, lui qui a retenu sa star dans sa liste des 26. « On est en train de le suivre, on a envoyé le médecin de la Fédération. La bonne nouvelle, c’est qu’il n’y a pas d’opération. On s’est donné la possibilité de se retrouver la semaine prochaine. On refera une IRM dans dix jours. J’ai préféré le garder car c’est une situation qu’on a déjà connu avec Ismaïla Sarr à la CAN. On se donnera tous les moyens nécessaires pour pouvoir le récupérer », a expliqué le sélectionneur lors de l'annonce de sa liste.

S'il paraît certain que le Sénégal devra débuter sa Coupe du monde sans le récent deuxième du Ballon d'Or, Aliou Cissé et son staff technique doivent également parer aux absences des deux latéraux champions d'Afrique : Saliou Ciss, non retenu car sans club depuis cet été, et Bouna Sarr, forfait en raison d'une blessure au genou. Si les deux joueurs de couloir ont trouvé leurs remplaçants, ce ne sera jamais le cas de la star blessée. « Sadio Mané est un joueur à part, on le suit en espérant qu'il y aura une évolution favorable dans une semaine ou deux. Et au niveau de la réglementation, j'ai la possibilité de faire des changements. On va faire tout notre possible pour qu'il revienne », a ajouté Aliou Cissé. Sa première mission, en attendant l'éventuel retour de Sadio Mané, consiste à trouver un plan B qui tienne la route au Mondial.

La patte du coach : Aliou Cissé


Nommé sélectionneur national au mois de mars 2015, en remplacement du Français Alain Giresse, l’ancien capitaine des Lions de la Teranga va aisément faire oublier son prédécesseur, ramenant l’équipe au Mondial, en 2018, et au rang de numéro un africain. Pourtant très critiqué au pays, « El tactico » va faire taire ses derniers détracteurs en ce début d'année 2022 en offrant au pays la première Coupe d'Afrique de son histoire. Celui qui fut le capitaine de l’équipe quart-finaliste du Mondial 2002 au Japon et en Corée du Sud aimerait la propulser de nouveau au second tour de la compétition. Ce n'était pas passé loin en 2018. Le Sénégal avait alors eu le triste privilège de devenir la première équipe à être éliminée de la Coupe du Monde en raison de la règle du fair-play (à égalité parfaite avec le Japon pour la deuxième place du groupe H, il avait été devancé au nombre de cartons jaunes reçus).

Né en 1976 à Ziguinchor, Aliou Cissé a grandi à Champigny-sur-Marne, en région parisienne, avant de devenir footballeur professionnel et de faire une belle carrière jusqu'à la fin des années 2000. Sélectionné en 2021 parmi les 25 meilleurs entraîneurs du monde par l’International Federation of Football History & Statistics (IFFHS), il fait partie de cette nouvelle génération d’entraîneurs ambitieux cumulant racines africaines et riches expériences européennes, à l'antithèse des « sorciers blancs » qui ont longtemps régné sur les bancs du continent.

La star et la pépite : Sadio Mané et Nicolas Jackson


On ne présente plus Sadio Mané, mais il est toujours bon de rappeler son importance clé pour les Lions de la Teranga. Il y a bien un Sénégal avec et un Sénégal sans Sadio Mané. Le deuxième du dernier Ballon d'Or a été impliqué dans 12 des 25 derniers buts marqués par des joueurs sénégalais en tournoi international majeur (CAN + Coupe du monde), avec 9 buts et 3 passes décisives. Celui qui a reçu le premier prix Socrates de l'engagement humanitaire pour ses actions caritatives dans sa ville natale de Banbali a réussi le plus grand nombre de dribbles lors des deux dernières éditions de la Coupe d'Afrique des Nations (23 en 2019, 20 en 2021). Depuis ses débuts dans la compétition avec le Sénégal en 2015, il a réussi 25 dribbles de plus que tout autre joueur (57). C'est dire si tout un peuple prie pour un retour en forme précoce de son idole.

Nicolas Jackson fait partie des quelques nouveautés de la liste des 26 d'Aliou Cissé. En début d'année, alors que ses nouveaux coéquipiers se battaient au Cameroun pour remporter la première Coupe d'Afrique de l'histoire du pays, le jeune attaquant bataillait avec l'équipe réserve de Villarreal pour obtenir la montée en deuxième division espagnole. Ce sera chose faite à l'issue d'une saison pleine, ponctuée par 7 buts et 7 passes décisives pour le natif de Banjul en Gambie. Convaincu des capacités du jeune homme de 21 ans à s'imposer au plus haut niveau, le nouvel entraîneur du sous-marin jaune, Quique Setién, l'intègre à sa rotation offensive. Et l'ancien de Casa Sports, capable d'évoluer aussi bien comme ailier droit que dans l'axe de l'attaque, se montre digne de cette confiance, avec 3 buts et 2 passes décisives en 21 apparitions toutes compétitions confondues cette saison. Une polyvalence susceptible d'apporter bien des solutions à Aliou Cissé.

Le chiffre clé : 3


Le Sénégal va disputer pour sa troisième Coupe du monde, après 2002 (élimination en quarts de finale) et 2018 (élimination en phase de groupes). Les Lions de la Teranga sont par ailleurs le troisième tenant du titre de Coupe d'Afrique des Nations à se qualifier pour la Coupe du monde au 21e siècle, après le Cameroun en 2002 et le Nigeria en 2014.

Le programme


21 novembre : Sénégal - Pays-Bas (Al-Thumana Stadium)
25 novembre : Qatar - Sénégal (Al-Thumana Stadium)
29 novembre : Équateur - Sénégal (Khalifa Stadium)