Aller au contenu principal
  1. Accueil
  2. Information
  3. Naples mise gros sur Osimhen

Naples mise gros sur Osimhen

Victor Osimhen quitte Lille pour Naples. Le club italien a misé gros pour s'attacher les services de l'attaquant nigérian, auteur d'une saison canon en Ligue 1. Retour sur l'un des feuilletons mercato de l'été.

Le premier grand feuilleton du mercato des joueurs africains a pris fin ce week-end. Victor Osimhen va ouvrir un nouveau chapitre de sa carrière à Naples. Le club italien a officialisé l’arrivée du jeune buteur nigérian (21 ans) de Lille, après que les derniers documents nécessaires à la finalisation de ce dossier aient été paraphés dans la journée de vendredi. Victor Osimhen a signé un contrat jusqu’en 2025 avec un an en option, au terme de pourparlers rallongés par un changement d'agent (le conseiller historique du joueur, évincé des discussions au dernier moment, pourrait porter plainte, ndlr). Selon des sources concordantes, le montant de l’indemnité de transfert serait estimé à 60 millions d’euros – une somme à laquelle s’ajouteront divers bonus qui pourraient faire monter la facture à 81 millions d’euros sur la durée. Si ces chiffres étaient confirmées, ils feraient de cette transaction la plus chère de l'histoire pour un joueur africain.

Meilleur joueur africain de Ligue 1


Trouvaille de l’expert en détection Luis Campos à l’été 2019, le Super Eagle a parfaitement rempli sa mission sous les couleurs du LOSC, s’imposant rapidement à son arrivée de Charleroi pour devenir l’une des révélations de Ligue 1 à son poste. Son très bon bilan chiffré – 13 buts en Ligue 1, 18 toutes compétitions confondues – aurait sans doute été meilleur si la saison n'avait pas été tronquée par la pandémie de Covid-19. Ces statistiques lui ont néanmoins permis de s’adjuger le Prix Marc-Vivien Foé, remis chaque année par RFI et France 24 au meilleur joueur africain du championnat de France sur une saison, et de succéder ainsi à son prédécesseur chez les Dogues, Nicolas Pépé. Parti pour Arsenal en l'échange de la coquette somme de 80 millions d'euros, l'Ivoirien a peiné à s'imposer durablement chez les Gunners. Digérer un gros transfert, tel est aussi le défi qui attend Victor Osimhen, pour qui le temps de la confirmation vient de commencer.

Galtier : « Il est obnubilé par le but »


Christophe Galtier, qui entraînait le joueur à Lille, donne le mode d'emploi. « Victor devra vite intégrer, comprendre ce qu’il faut faire pour être et rester au plus haut niveau », disait à RFI le technicien français avant le transfert de son buteur, vu comme un joueur d'instinct, à l'image d'une ancienne idole napolitaine. « Il est obnubilé par le but comme peut l’être Cavani. C’est un joueur qui a un potentiel athlétique très important, qui est capable de répéter les efforts. Il donne beaucoup de profondeur et de vitesse à son jeu. C’est un atout très important pour une équipe. Il s’est amélioré dans les associations quand on est passés en 4-4-2 pour pouvoir combiner avec ses partenaires. C’est un joueur d’axe, puissant, qui va vite et qui est assez adroit devant le but. Evidemment, il devra continuer à travailler pour améliorer toutes ces qualités-là, et aussi son jeu de tête offensif. »

Vainqueur de la Coupe du monde... U17


D'abord réticent à rejoindre la Serie A, championnat connu pour ses incidents racistes répétés à l'encontre des joueurs africains, Victor Osimhen a évolué après des discussions avec son nouveau coéquipier Kalidou Koulibaly. Le défenseur international sénégalais du Napoli devrait l'aider à bien s'intégrer, dans un club où l'entraîneur, Gennaro Gattuso, avait fait de lui sa recrue prioritaire. Au moment où sa carrière prend une dimension nouvelle, le natif de Lagos entend ne pas oublier d'où il vient. Après sa signature, l'ancien vainqueur et meilleur buteur de la Coupe du monde des moins de 17 ans (c'était en 2015) a réagi en tweetant : « Maman et papa sont fiers, c'est certain. » Une référence à sa mère, morte alors qu'il était enfant, et à son père, décédé il y a quelques semaines durant la crise du Covid-19. Pour Victor Osimhen, une nouvelle vie commence.

Publicité