Aller au contenu principal
  1. Accueil
  2. Information
  3. Notre-Dame de Paris : la Guinée a-t-elle vraiment fait un don de 2 millions d'euros ?

Notre-Dame de Paris : la Guinée a-t-elle vraiment fait un don de 2 millions d'euros ?

©AP / Kentaro Aoyama, Gigarama.ru

Le gouvernement guinéen a été obligé de démentir officiellement une rumeur qui a suscité l'indignation de nombreux internautes. Le président Alpha Condé n'a pas promis 2 millions d'euros pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris. C'est un message très partagé sur les réseaux sociaux qui l'affirmait.

La président de la Guinée, Alpha Condé, n'imaginait sans doute pas être impliqué dans une fausse information retentissante concernant l'incendie de Notre-Dame de Paris. Dès le lendemain de la destruction de la cathédrale, un message présenté comme émanant d'un "porte-parole" du gouvernement guinéen affirmait que le pays africain venait de faire un don de deux millions d'euros à la France pour soutenir la reconstruction du monument. 

Fausse information publiée sur les réseaux sociaux<br />
©Capture Twitter
Fausse information publiée sur les réseaux sociaux

©Capture Twitter

Le message ajoute que le président "invite ses homologues de la sous région à suivre son exemple".

Cette publication a été reprise des centaines de fois sur les réseaux sociaux, dont Facebook et Twitter et publiée sur plusieurs sites d'information. Elle a aussi suscité l'indignation de beaucoup d'internautes comme celui-ci : "2 000 000€ de don à un pays riche pour juste reconstruire une cathédrale pendant que son peuple croupit dans la misère...". 


©capture Facebook

La vive émotion d'Alpha Condé 

Contacté par TV5MONDE, le ministre guinéen de l'Information et de la Communication dément avoir promis un quelconque don. "C'est archi-faux" assure Amara Somparé ce jeudi 18 avril.

De source proche de la présidence, on confirme : "cette information n'est pas correcte. Le gouvernement ne s'est prononcé à aucun moment sur un éventuel geste pour Notre-Dame de Paris".

Le message partagé sur les réseaux sociaux était un faux et n'émanait pas du porte-parole du gouvernement.

Le président de la Guinée, en revanche, a bien publié un message de soutien sur Twitter après l'incendie, évoquant "sa vive émotion". Alpha Condé ajoute que "le Peuple de Guinée se fait solidaire du Peuple Français dans cette tragédie qui touche au plus haut niveau l’Eglise et tous les chrétiens du monde en cette période de carême".
 

Le don d'un roi de Côte d'Ivoire

C'est en réalité un autre gouvernant africain qui a annoncé un don financier pour Notre-Dame de Paris. Le roi de Krindjabo, capitale du royaume du Sanwi, dans le sud-est de la Côte d'Ivoire consulte actuellement ses "notables" afin de fixer le montant qui sera versé.

>>> A lire aussi : d'autres infox (ou fake news) sur l'incendie de Notre-Dame de Paris

Le souverain Amon N'Douffou V raconte à l'AFP : "les images (de l'incendie) ont troublé mon sommeil et je n'ai pas pu passer la nuit, car cette cathédrale représente un lien fort entre mon royaume et la France".  Au début du XVIIIe siècle, l'un des princes du royaume du Sanwi avait été baptisé dans la cathédrale Notre-Dame de Paris par Louis XIV.

Publicité