Osimhen, la saison de toutes les galères

Image
Osimhen, la saison de toutes les galères (1)
Mis à jour le
1 March 2021 à 10:09
par
Transféré contre 70 millions d'euros, Victor Osimhen regorgeait d'ambitions à son arrivée à Naples l'été dernier. Six mois et deux petits buts plus tard, le bilan est famélique pour l'attaquant international nigérian. Retour sur la saison cauchemardesque de celui qui fit les beaux jours de Lille.
2 buts en 16 matchs toutes compétitions confondues. Tel est le bilan famélique de Victor Osimhen depuis son arrivée à Naples l'été dernier. Transféré de Lille contre la somme rondelette de 70 millions d'euros au sortir d'une saison aboutie en Ligue 1, l'attaquant avait pourtant réussi des débuts prometteurs. Son impact offensif s'était fait sentir d'entrée, avec une passe décisive dès sa première titularisation, et un premier but lors du match suivant, le 17 octobre dernier contre l'Atalanta Bergame. La machine semblait bien lancée, elle s'est pourtant grippée par la suite. Mi-novembre, le Nigérian se blesse à l'épaule en sélection. On ne le reverra pas jusqu'à la fin décembre, mais 2021 ne signifie pas la fin des ennuis pour le dernier vainqueur du Prix Marc-Vivien Foé du meilleur joueur africain de Ligue 1, remis chaque année par RFI et France 24.

Positif au Covid-19


Parti dans son pays pour les fêtes de fin d'année, le Super Eagle est testé positif au Covid-19 à son retour en Italie. Son manque de sérieux est alors pointé du doigt : il apparaît que le joueur a célébré son anniversaire, le 29 décembre, sans tenir compte des consignes sanitaires. Lui qui souhaitait enclencher une nouvelle dynamique en reprend pour trois semaines d'indisponibilité. Jamais décisif après son nouveau retour fin janvier, Victor Osimhen va subir un nouveau coup d'arrêt dans cet exercice chaotique. Le 21 février, alors que le Napoli subit la loi de l'Atalanta (4-2), le natif de Lagos perd connaissance en toute fin de partie après un choc violent avec Cristian Romero. Evacué sur civière, il reprendra ses esprits à l'hôpital de Bergame, non sans avoir causé une grosse frayeur aux siens.

Gattuso réclame patience


Après avoir énormément poussé pour recruter Victor Osimhen, Gennaro Gattuso ne renie pas son choix, mais réclame du temps pour son buteur. « Ce n'est pas facile d'être au sommet de sa forme après avoir manqué 94 jours », disait récemment l'entraîneur italien. Une patience qui n'est pas le fort de tous. A commencer par le propre frère du principal intéressé. « J'ai l'impression que Naples ne joue pas pour son avant-centre. L'équipe ne le met pas dans les meilleures conditions, pestait en écho Andrew Osimhen sur les ondes de Radio Marte. Tant qu'il en sera ainsi, il ne pourra marquer les buts que tout le monde attend. Être hors de l'équipe est dommageable. Mais depuis son retour, il n'a pu s'exprimer au mieux. Naples doit plus jouer en équipe, et, surtout, plus jouer pour lui. » Il faudra attendre un nouveau retour de Victor Osimhen à la compétition pour cela.