Aller au contenu principal
  1. Accueil
  2. Information
  3. Présidentielle en Algérie : le pouvoir a-t-il gonflé le taux de participation ? [À vrai dire]

Présidentielle en Algérie : le pouvoir a-t-il gonflé le taux de participation ? [À vrai dire]

Chargement du lecteur...

Le 12 décembre 2019, Abdelmadjid Tebboune a été élu président de l'Algérie à l'issue d'un scrutin très contesté. Le mouvement de contestation Hirak refusait que le scrutin soit organisé par un pouvoir dont il ne reconnaît pas la légitimité. Aussi, l'enjeu de la participation au vote prenait-il une importance toute particulière. Officiellement, l'autorité en charge de l'organisation de la présidentielle a estimé que 39,83 % des électeurs étaient allés voter. Un taux contesté par l'opposition et que nombre d'observateurs jugent peu crédible.

Publicité