Aller au contenu principal
  1. Accueil
  2. Information
  3. Présidentielle en RDC : divisions dans l'opposition

Présidentielle en RDC : divisions dans l'opposition

Chargement du lecteur...
©Sophie Golstein, R. Monjanel / TV5MONDE

C'est un scénario qui ravit sans doute le président congolais Joseph Kabila.

Vingt-quatre heures seulement après avoir signé l'accord de Genève désignant Martin Fayulu comme candidat commun de l'opposition à la présidentielle, Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe ont opéré un revirement à 180 degrés. Agacement de certains Kinois. 

C'est un coup de théâtre dont l'opposition congolaise n'avait pas besoin face au candidat du régime, à six semaines de la présidentielle en RDC. Pourtant c'est du sein même de l'opposition qu'il est venu.

Felix Tshisekedi puis Vital Kamerhe sont revenus sur l'accord de Genève moins de 24h après sa conclusion, arguant de l'opposition de leurs bases respectives. Autrement dit, ils ne soutiennent plus le candidat désigné Martin Fayulu, anti Kabila, anti machine à voter, qui les rappelle à l'ordre ce mardi 13 novembre sur les réseaux sociaux.
 
Hier déjà, en direct dans le Journal Afrique de TV5MONDE, Martin Fayulu assurait maintenir sa candidature à la présidentielle et déplorait les intérêts particuliers :  "chacun a pris un engagement ferme de ne pas violer cet accord, et quel signal donnons nous aux enfants ... ? nous disons aux enfants que ... "je fais de la politique pour moi, mon clan, mon parti et non pour le bonheur du peuple congolais, je suis totalement révulsé."

Ce candidat commun était au coeur de l'accord de coalition co-signé par les sept ténors de l'opposition congolaise à Genève. Un accord qui affirmait la nécessité d'un réveil - "Lamuka" - pour réaliser l'alternance politique et " libérer le pays de la dictature".

Réactions des Kinois

Ce mardi, de nombreux Kinois ne cachaient pas leur agacement après le revirement des deux opposants. "Nous devons reconnaître que ce sont des gens versatiles. Le matin, ils disent une chose, l'après-midi autre chose. Ça prouve l'immaturité de M.Tshisekedi", estime Patrice Futti, habitant de la capitale congolaise.

"On doit donner sa chance à Martin Fayulu parce que s'il gagne ces élections, on pourra choisir quelqu'un d'autre après, comme Felix ou Vital Kamerhe. On ne doit pas faire marche arrière maintenant, sinon on va perdre ces élections. Les désaccords dans l'opposition vont conduire à la victoire du FCC de Kabila", ajoute un autre habitant.

Reste à voir ce que feront les nombreux autres candidats d'opposition ... Certains seraient prêts-ils à soutenir l'un, l'autre ou les 2 sécessionnistes s'ils faisaient alliance en vue du 23 décembre ? Felix Tshisekedi et Vital Kamerhe pourraient se rencontrer dans les heures qui viennent.