Aller au contenu principal
  1. Accueil
  2. Information
  3. Présidentielle en RDC : quel est le programme économique des principaux candidats ?

Présidentielle en RDC : quel est le programme économique des principaux candidats ?

Chargement du lecteur...
©TV5MONDE

La présidentielle congolaise doit se tenir le 23 décembre prochain. Trois principaux candidats se partagent l'affiche de ce scrutin : Emmanuel Ramazani Shadary, Félix Tshisekedi et Martin Fayulu. Quel est leur programme économique ? Notre journaliste a décortiqué leurs propositions. 

L'objectif est de convaincre les 40 millions d'électeurs inscrits qui doivent se présenter dans les bureaux de vote le 23 décembre prochain. Et pour ce faire, les candidats avancent des projets de budgets colossaux.
 

Emmanuel Ramazani Shadary

Le dauphin du président Joseph Kabila a présenté un programme chiffré à 86 milliards de dollars américains étalé sur 5 ans. Soit un peu plus de 17 milliards par an. C'est trois fois plus que le budget de l'Etat voté pour 2019. 

Au niveau économique, le candidat promet notamment :
- de diversifier l'économie - trop dépendante des minerais et du secteur pétrolier
- de créer 100 000 emplois d'ici 2020 
- de meilleurs salaires pour les enseignants et les forces de sécurité
- une meilleure redistribution des ressources du pays en luttant notamment contre le pillage et la corruption
 

Martin Fayulu

Le candidat désigné par l'opposition table sur un budget encore plus important qui s'élève à 126 milliards de dollars sur 5 ans. Soit 25 milliards par an pour financer ses projets de société. Une somme qui proviendrait de recettes internes -les taxes, les impôts,- mais aussi d'emprunts. 

La République Démocratique du Congo doit, selon lui, cesser d'être la risée du monde. Et lui aussi, il promet de livrer une guerre sans merci à la corruption. 

Félix Tshisekedi

Son programme est évalué à 86 milliards de dollars américains mais répartis sur 10 ans, sur deux mandats présidentiels.  Il entend faire de la lutte contre la pauvreté son cheval de bataille - en créant notamment des emplois pour les jeunes.

Mais comme les autres, ils lancent des messages assez vagues ou génériques comme "vaincre la pauvreté" ou "promouvoir le leadership".... sans pour autant expliquer comment. 

Félix Tshisekedi affirme haut et fort que lorsqu'il sera au pouvoir, il fera passer le revenu annuel moyen des Congolais de 458 dollars à 4. 288 dollars. C'est surréaliste. Et il souhaite une croissance de 25% par an en moyenne, là aussi c'est du jamais vu. 

A titre de comparaison, la croissance estimée en 2019 est de 5,6%. Le pays à la plus forte croissance en Afrique cette année, c'est le Ghana... avec 8,3%. On est donc très loin des 25%. 

Tous ces programmes relèvent d'une surenchère. Le président de la Commission économique et financière du Sénat congolais qualifie d'ailleurs certains programmes de fantaisistes.  Tous les candidats assurent compter sur les ressources naturelles du pays, la lutte contre la corruption et les recettes fiscales pour financer leurs programes... Mais cela risque de ne pas être suffisant.

Publicité