PSG : Gueye a fait son trou

Image
PSG : Gueye a fait son trou (1)
Mis à jour le
1 octobre 2021 à 12:46
par
Encore excellent face à Manchester City, Idrissa Gueye s'est imposé dans l'entrejeu du PSG. Mais pourra-t-il conserver sa place ?
Dans un PSG plus que jamais constellé de stars, l'homme du début de saison n'est pas celui qu'on attendait. Auteur de 4 buts lors de ses 6 derniers matchs avec Paris toutes compétitions confondues, soit un de plus que lors de ses 78 premières apparitions avec le club de la capitale, Idrissa Gana Gueye rayonne depuis la reprise. Alors que l'arrivée de Georginio Wijnaldum paraissait devoir le condamner au banc de touche, l'international sénégalais n'a jamais été aussi indispensable que ces derniers matchs. Mardi à l'issue de la victoire parisienne sur Manchester City en Ligue des Champions, l'ancien de l'Institut Diambars a été désigné homme du match. Et tout cela le soir où Lionel Messi ouvre son compteur sous le maillot rouge et bleu. Voilà qui en dit long sur la performance majuscule réussie par Idrissa Gana Gueye lors de cette deuxième journée de la phase de poules.

L'incarnation du dépassement de fonction


Sorti sous l'ovation du Parc des Princes, le milieu de terrain ne s’est pas contenté de marquer le premier but des siens en trouvant, avec beaucoup d’à-propos, la lucarne d’Ederson. Formidable à la récupération, juste dans ses orientations, le Lion de la Teranga a aussi incarné mieux que nul autre la solidarité parisienne, avec de nombreux retours en zone défensive, notamment pour soulager un Nuno Mendes en difficulté. Un don de soi qui aurait pu valoir aux Citizens d’être réduit à dix, si De Bruyne avait pris plus qu’un jaune sur la terrible semelle infligée en fin de première période à l’ancien d’Everton. Parfaitement complémentaire de l'Italien Marco Verratti, Idrissa Gana Gueye a su incarner mieux que nul autre le dépassement de fonction qui scelle les grandes victoires.

« Il est devenu un joueur de classe mondiale »


Après des débuts très réussis au PSG il y a deux ans, Idrissa Gana Gueye avait par la suite alterné le bon et le moins bon. Selon Alassane Ndour, qui le précéda dans l'entrejeu des Lions de la Teranga et participa à l'épopée du Mondial 2002, celui qui vient de fêter ses 32 ans a fendu l'armure au bon moment. « Il a toujours été un très bon relayeur et un très bon récupérateur quand il évoluait à Everton. Du point de vue des statistiques, à un certain moment, il était du même niveau que le Français Ngolo Kanté à la récupération mais ce dernier lui damait le point en se projetant plus vers l’avant. Il sait maintenant qu’en plus de ses tâches de récupérateur, on attend de lui qu’il apporte le surnombre en attaque et accompagne les offensives de son équipe », explique à l'Agence de presse sénégalaise Alassane Ndour, qui se souvient en avoir parlé avec l'intéressé au moment de la CAN 2019. « Nous avons convenu qu’il devait accompagner davantage les actions puisqu’il est habile techniquement parlant et il a le coffre pour attaquer et défendre en même temps. » Dont acte depuis le début de la saison au PSG. « Il est devenu un joueur de classe mondiale qui sait faire de très bonnes choses », conclut Alassane Ndour. Faire durer cet état de grâce, voilà tout le défi d'Idrissa Gana Gueye.