Aller au contenu principal
  1. Accueil
  2. Information
  3. Qui est Andry Rajoelina, le nouveau président de Madagascar ?

Qui est Andry Rajoelina, le nouveau président de Madagascar ?

Chargement du lecteur...
TV5MONDE

Andry Rajoelina, 44 ans, a remporté la présidentielle à Madagascar. Une victoire validée le 8 janvier par la Haute Cour constitutionnelle. Le nouveau président malgache a déjà exercé le pouvoir dans le pays. Retour sur son parcours politique. 

Pendant toute la campagne, il affirmait être certain de sa victoire contre
Marc Ravalomanana. Andry Rajoelina semble confirmé dans cet espoir. "Je suis confiant et je pense que le peuple malgache tranchera une bonne fois pour toutes celui qui dirigera le pays", affirmait-il le 19 décembre, jour du scrutin. 

Cette élection au suffrage universel s'est déroulée dans le calme. Cette victoire est certainement une revanche pour Andry Rajoelina, celui qui s'est fait connaître pour ses actions d'éclat, mais restait accusé d'être l'homme de ce que certains considèrent comme un coup d'État en 2009. 

Andry Rajoelina est alors un homme d'affaire jeune, investissant dans les médias. Il était apparu sur la scène politique malgache dès 2007, en se faisant élire maire de la capitale Antananarivo.

Mais deux ans plus tard, déjà à couteaux tirés avec le président
Marc Ravalomanana, il organise une série de manifestations massives. Elles aboutiront au départ de ce dernier, avec l'aide de l'armée qui investira le palais présidentiel.

Le 21 mars 2009, Andry Rajoelina devient donc chef d'État de facto, officiellement président de la Haute Autorité de Transition. La communauté internationale refuse le statu quo et le contraint à de longues négociations avec le camp de son rival.

Les accords de Maputo prévoient des élections qui se tiendront finalement en 2013, auxquelles il ne peut participer. Rapidement, il se sépare du président élu
Hery Rajaonarimampianina, et refuse le poste de Premier ministre. 

Depuis 2014, il s'était retiré en France et préparait disait-il "l'échéance électorale de 2018". Il affirme avoir un plan de développement économique pour la Grande Ile mais pendant la campagne, c'est surtout la rivalité avec son vieil ennemi politique qui s'est manifestée. 

Chargement du lecteur...
Proclamation des résultats de la présidentielle : le récit de notre correspondante à Antananarivo