Qui est Madjid Bougherra, le sélectionneur de l'équipe d'Algérie à la Coupe arabe des Nations ?

Image
Qui est Madjid Bougherra, le sélectionneur de l'équipe d'Algérie à la Coupe arabe des Nations ? (1)
Madjid Bougherra en 2011 lors d'un match avec son club qatari, le Al-Duhail Sports Club.
DR
Mis à jour le
15 décembre 2021 à 13:33
par Pierre Desorgues
Il se présente comme un disciple de Djamel Belmadi, le sélectionneur national de l'équipe d'Algérie. Madjid Bougherra dirige, en l'absence du patron des Fennecs, les joueurs retenus dans l'équipe d'Algérie à la Coupe arabe des Nations. L'ancien joueur de Premier League vise la victoire finale dans cette compétition. Retour sur le parcours de l'entraineur algérien.

La Coup arabe des Nations, une compétition au rabais ? Les grandes joueurs internationaux ne sont pas là. Mohamed Salah, l'attaquant égyptien, est resté à Liverpool. Le milieu offensif algérien Riyad Mahrez ne quittera pas son centre d'entraînement de Manchester City. La raison ? Le tournoi organisé par la Fifa se trouve hors des dates réservées aux sélections. Les nations engagées font donc principalement appel à des joueurs évoluant dans leurs championnat nationaux.
 

Nous visons la victoire finale.Madjid Bougherra, sélectionneur de l'équipe algérienne à la Coupe arabe des Nations

Les sélectionneurs des équipes A ont été remplacés. Madjid Bougherra voit lui cette compétition comme une opportunité.  Il dirige l'équipe d'Algérie à la place de son sélectionneur national, Djamel Belmadi. Tenante du titre de la Coupe d'Afrique des Nations, l'Algérie doit selon lui tenir son rang malgé l'absence de ses stars que sont Riyad Mahrez ou Islam Slimani.

"Nous visons la victoire finale", aime répéter Madjif Bougherra en conférence de presse. Le sélectionneur de 38 ans a une expérience d'entraîneur assez limitée. En revanche, sa carrière de joueur a été longue.

Né en 1982 Longvic non loin de Dijon, Madjid Bougherra a grandi en France. Il découvre le football très jeune, dans le club de sa ville natale, l'ALC Longvic. À 20 ans, il devient joueur professionnel avec le FC Gueugnon, alors en deuxième division. Quatre ans plus tard, il est prêté dans un club anglais de troisième division, le Crewe Alexandra Football Club.

Une entrée dans la cour des grands au Royaume-Uni

Le défenseur central, très bon relançeur, tape dans l'œil des recuteurs d'un club de Premier League, le championnat de première division anglais, Sheffield Wednesday.
Il devient un joueur du club lors de la saison 2006-2007. Il rejoint un autre club de Premier League, Charlton lors de saison 2007-2008. Le défenseur central évolue ensuite vers un autre championnat britanique en intégrant l'effectif du champion d'Écosse, les Glasgow Rangers.
 
Madjid Bougherra  en 2011 sous le maillot du club qatari, Al-Duhail SC.
Madjid Bougherra  en 2011 sous le maillot du club qatari, Al-Duhail SC.
DR

Il joue alors ses premiers matchs de Ligue des Champions. Adulé par les supporters des Rangers à Ibrox Park, il restera trois saisons à Glasgow. En 2004 le joueuintègre la sélection algérienne grâce à ses bonnes perfomances et devient un joueur clé des Fennecs. Il portera à plusieurs reprises le brassard de capitaine de l'équipe d'Algérie. Lors du match retour décisif contre le Burkina Faso, le 13 novembre 2013, il inscrit l'unique but du match qui qualifie l'Algérie pour sa quatrième Coupe du monde de son histoire. Il devient un héros national.

Des débuts comme entraîneur aux Émirats arabes unis


Le footballeur globe-trotter termine sa longue carrière au Qatar, aux Émirats arabes unis et en Grèce à l'Aris Salonique. Il entame ensuite une carrière d'entraineur dans le club émirati où il a joué, le Fujaïrah SC lors de la saison 2019-2020. Mais le bilan est peu convainquant. L'équipe perd neuf matchs en 16 rencontres. Mais un autre ancien joueur franco-algérien devenu sélectionneur national, Djamel Belmadi, décide de lui faire confiance. Madjid Bougherra devient l'entraineur de l'équipe A' de l'Algérie, une deuxième sélection nationale, en 2020.

Le football algérien est aujourd'hui dans une forme de dépendance vis-à-vis de la France. Les joueurs de l'équipe première comme Riad Mahrez sont nés et ont grandi en France. L'encadrement technique est également aux mains des binationaux que sont Djamel Belmadi et Madjid Bougherra.

Stanislas Frenkiel, historien du sport

En 2019 lors de la victoire à la CAN, la sélection nationale algérienne comptait plus de joueurs nés en France qu'en Algérie, souligne l'historien du sport à l'université d'Artois, Stanislas Frenkiel et auteur de l'ouvrage Le Football des immigrés France-Algérie, l'histoire en partage.

"Le football algérien est aujourd'hui dans une forme de dépendance technique vis-à-vis de la France. Les joueurs de l'équipe comme Riad Mahrez sont nés et ont grandi en France. L'encadrement technique est également aux mains des binationaux que sont Djamel Belmadi (né à Champigny-sur-Marne, ancien joueur de l'Olympique de Marseille et du Paris Saint-Germain, ndlr) et Madjid Bougherra. Le football a changé aujourd'hui le rapport qu'ont les Algériens et le pouvoir algérien avec la diaspora. Ils sont devenus indispensables. Le pouvoir Algérien a d'ailleurs changé son discours vis à vis des Algériens la diaspora. Celui-ci est désormais plus positif", explique Stanislas Frenkiel.
 

J’ai l’honneur et la chance de travailler avec le sélectionneur national, Djamel Belmadi.

Madjid Bougherra, sélectionneur de l'équipe algérienne à la Coupe arabe des Nations

Ces entraîneurs bi-nationaux connaissent mieux les championnats européens que le championnat algérien. Mais Madjid Bougherra, lui, a tenu à souligner son suivi attentif du championant algérien dès ses premières interventions devant la presse.

"Dès novembre j’ai effectivement eu l’opportunité de voir les matchs amicaux, ainsi que les matchs de championnat. Nous avons observé la totalité des clubs. On a établi une liste élargie de joueurs qu’on supervise avec le staff sur la durée. Les équipes reprennent progressivement le rythme. On a ciblé de jeunes joueurs caractérisés par un potentiel intéressant", explique l'entraîneur.
 

Le match contre l'Égypte comme un air de revanche


Madjid Bougherra ne cache pas son admiration pour Djamel Belmadi lors de ses ineterviews. Le sélectionneur des Fennecs et vainqueur de la Coupe d'Afrique des Nations en 2019 est devenu une sorte de mentor pour lui. "J’ai l’honneur et la chance de travailler avec le sélectionneur national. Son professionnalisme est une leçon permanente, je me nourris de son expertise depuis plusieurs années maintenant. Ce sont donc des valeurs de travail et de discipline que je veux transmettre à la sélection A’", explique en conférence de presse le jeune entraîneur.

Ce mardi 7 décembre, l'équipe algérienne affronte l'Égypte. Les deux équipes sont déja qualifiés pour le tour suivant de cette Coupe arabe des nations. Pourtant, un air de revanche flotte sur ce match. L'équipe de Djamel Belmadi avait remporté la dernières Coupe d'Afrique des Nations en Égypte. Les Pharaons étaient pourtant les grands favoris de la compétition. Madjid Bougherra voudra reproduire le mauvais tour que son maître Djamel Belmadi avait fait au football égyptien.