RD Congo : le tabou des avortements clandestins

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
Mis à jour le
2 décembre 2020 à 12:35
par Anaïs Furtade

En République démocratique du Congo, l'avortement est passible d'une peine pouvant aller jusqu'à six ans de prison. De nombreuses femmes ont alors recours à des pratiques interdites souvent dangereuses pour leur santé et sur lesquelles des associations tentent de sensibiliser la population.