Aller au contenu principal
  1. Accueil
  2. Information
  3. RDC : dans l'attente d'un formateur pour nommer un gouvernement

RDC : dans l'attente d'un formateur pour nommer un gouvernement

Chargement du lecteur...
TV5MONDE

Cela fait plus de deux semaines que Felix Tshisekedi a été investit président. Mais le gouvernement lui est toujours celui de son prédecesseur. La République démocratique du Congo attend toujours un Premier ministre. Un formateur est attendu. 

Cela fait plus de deux semaines que Felix Tshisekedi a été investit président mais le gouvernement lui est toujours celui de son prédecesseur. 
A l'Assemblée nationale, la question est dans tous les esprits : quand sera nommé le Premier ministre ? 
Qui du FCC, la plateforme électorale de Joseph Kabila, ou de Cach celle de Felix Tshiekedi a la majorité parlementaire?
Pour le FCC la question ne se pose pas.
 
"Nous avons essentiellement 3 grandes plateformes, le FCC, le Cach et Lamuka.  Aujourd'hui je confirme que le FCC consititue la majorité parlementaire. Le premier ministre qui va devoir être le chef du gouvernement, doit nécessairement provenir de l'alliance politique originaire qui a le plus grand nombre de députés, c'est-à-dire le FCC. "
Aimé KILOLO, Cadre du FCC

Le FCC détient aujourd'hui 350 sièges à l'Assemblée, sauf que la plateforme de Joseph Kabila n'est qu'un regroupement de partis politiques. Et pour la coalition qui a porté Felix Tshisekedi, elle n'a aucune valeur juridique et ne peut prétendre avoir la majorité.  Alors pour Cach, tout est encore possible.

" Je crois que Cach a toute la possibilité si elle joue d'une manière ou d'une autre diplomatiquement, politiquement, Cach a toute la possibilité de se faire une majorité parlementaire.  " Edouard KIOVO, Député national de l'UNC, membre de CACH (Cap pour le changement).

Alors comment déterminer la majorité parlementaire ?
 Et bien ce sera le rôle de l'informateur. Une personnalité  qui sera nommée par l'actuel président et peut-être dès ce lundi. 
Et ce sera à cet informateur d'identifier une coalition et donc une majorité.

"Le president sortant et le président en exercice sont d'accord pour faire une coalition et pour faire une coalition il faut nécessairemant un informateur." Eugène BANYAKU, Politologue, ex-juge à la cour constitutionnelle de la RDC.

Que décidera l'informateur ? Et ses instructions seront-elles suivies à la lettre ?
Jospeph Kabila qui a déja cédé la défense, les affaires étrangères et la sécurité au parti de son successeur, acceptera-il de lâcher la primature ? Rien n'est moins sûr.