Aller au contenu principal
  1. Accueil
  2. Information
  3. RDC : Moïse Katumbi visé par un mandat d'arrêt international

RDC : Moïse Katumbi visé par un mandat d'arrêt international

Chargement du lecteur...

Il a tenté sans succès de rentrer en RDC pour déposer sa candidature à la présidentielle de décembre prochain après deux ans d'exil. L'opposant Moïse Katumbi serait aussi sous le coup d'un mandat d'arrêt international, c'est ce qu'affirme le ministre congolais de la Justice.

 

Alors que la majorité devait parler de son candidat à la prochaine présidentielle, c'est à propos de l'opposant Moïse Katumbi que le ministre de la Justice a dû réagir.
 

Le parquet général a émis un mandat d'arrêt international contre monsieur Katumbi. Je pense que le show qui a été fait à Kasumbalesa était uniquement un show politique, il n'avait pas l'intention de venir sur le territoire.
Monsieur Katumbi est un fugitif.
Alexis Thambwe Mwamba, ministre congolais de la Justice

Kasumbalesa c'est le poste frontière entre la Zambie et la RDC. Le 3 août dernier, les partisans de Moise Katumbi diffusent des images sur les réseaux sociaux. On y voit l'opposant en exil acclamé par la foule. Son avion n'ayant pas reçu l'autorisation d'attérir à Lubumbashi, il dit tenter de rentrer au pays par voie terrestre. Une voie fermée par les autorités congolaises assure-t-il. Une version réfutée.
 

Le déploiement des hommes de police à la frontière avait été fait pour l'arrêter. Monsieur Katumbi savait très bien qu'en arrivant sur le territoire, il sera immédiatement arrêté.Alexis Thambwe Mwamba, ministre congolais de la Justice

Depuis le début c'est parole contre parole entre le pouvoir et l'ancien gouverneur du Katanga. Et la déclaration du ministre de la Justice relance ce dialogue de sourd.
 

Ce mandat d'arrêt international est une pure farce. Moïse Katumbi restera un homme libre et sera candidat à l'élection présidentielle en République Démocratique du Congo. Moïse Katumbi n'est pas un fugitif, nous voulons l'accord de la Saint-Silvestre, Moïse Katumbi se battera pour la mise en oeuvre de cet accord.Olivier Kamitatu, porte-parole de Moïse Katumbi.

Moïse Katumbi se trouverait actuellement en Namibie. Il n'a pas pu déposer sa candidature, la date butoire était fixée au 8 août. En exil depuis 2016 et condamné par contumace à 3 ans de prison dans une affaire de spoliation immobilière, les autres opposants au président Kabila plaident aussi pour son retour.