RDC : une trentaine de morts en raison de la résurgence de la peste dans le nord-est

Image
RDC : une trentaine de morts en raison de la résurgence de la peste dans le nord-est (1)
Dans l'Ituri, région frontalière de l'Ouganda, la recrudescence des cas de pestes a été notifiée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) en juillet 2020.
Creative Commons
Mis à jour le
20 février 2021 à 10:49
par TV5MONDE Avec AFP
En République Démocratique du Congo, la région de l'Ituri fait face, depuis plusieurs mois, à une recrudescence des cas de peste. Selon les autorités sanitaires, la maladie pourrait être propagée par "une mortalité massive" constatée chez les rats. 

Depuis plusieurs mois, plus de 500 cas de peste ont été détectés dans une région du nord-est de la République démocratique du Congo (RDC). Une trentaine de morts ont été dénombrés selon les autorités sanitaires et les experts interrogés par l’AFP.

« Actuellement, nous avons plus de 520 cas de peste » dont « plus de 31 décès », a énuméré à le Dr Patrick Karamura, ministre provincial de la Santé de l'Ituri, une région frontalière de l'Ouganda.

Dans cette « résurgence » des cas, « il n'y a pas que des cas de peste bubonique. Nous avons aussi cinq cas de peste pulmonaire, deux autres cas de peste septicémique », a-t-il précisé.  

Les apparitions sont intervenues entre le 15 novembre et le 13 décembre dans la zone de santé de Biringi, située dans le territoire d'Aru en Ituri, a situé la Dr Anne Laudisoit, épidémiologiste à Ecohealth Alliance, une ONG basée à New York, qui séjourne dans la zone avec une équipe de chercheurs. 

L'âge moyen des personnes touchées est de 13 ans bien qu’il existe de grandes divergences parmi les cas diagnostiqués. "La personne la plus jeune est âgé de 3 mois et la plus âgée, de 73 ans", a expliqué la spécialiste. 

Selon cette dernière, "il y a eu une mortalité massive des rats, ce qui est vraiment un indicateur de la peste". En somme, les rats meurent et les puces qui sont sur eux cherchent un autre animal sur lequel se nourrir. Et l'animal le plus proche, c'est l'homme.

Recrudescence depuis l'été dernier

"Une recrudescence des cas de peste est constatée depuis juin 2020 dans la zone de santé de Rethy, dans la province de l’Ituri", avait alerté dès le 20 juillet l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

L’Ituri s’avère être la seule zone du pays où la peste reste endémique. La maladie y a été confirmée il y a près de 100 ans, dès 1926.

Depuis le lac Albert jusqu'à la région d'Aru, frontalière du Soudan du sud, il s'agit d'"une zone où la peste ressurgit fréquemment et de manière imprévisible", selon Mme Laudisoit.

La peste provient d’une bactérie, Yersinia pestis, transmissible à l'homme, de manière générale, via une piqûre de puce infectée. Les symptômes se manifestent par des frissons, des maux de tête et un gonflement douloureux des ganglions.

(Re)voir : RDC : des drones pour transporter des médicaments
Chargement du lecteur...