Aller au contenu principal
  1. Accueil
  2. Information
  3. RDC : vers une reprise de la coopération militaire avec la Belgique

RDC : vers une reprise de la coopération militaire avec la Belgique

Sophie Wilmès, Première ministre belge, avec Sylvestre Ilunga Ilunkamba, son homologue congolais. © TV5MONDE

La reprise de la coopération militaire entre la Belgique et la République démocratique du Congo, interrompue en 2017, a été envisagée jeudi par la Première ministre belge Sophie Wilmès en visite dans le pays où elle a rencontré le président Félix Tshisekedi.

Début 2017, les autorités congolaises avaient suspendu leur coopération militaire avec la Belgique en raison des critiques de Bruxelles contre le régime du président d'alors Joseph Kabila qui s'était maintenu au pouvoir après la fin de son mandat en décembre 2016.

"La Belgique est attaché à développer des relations bilatérales fortes avec le Congo dans toutes ses composantes", a déclaré à la presse Mme Wilmès à la sortie d'un tête-à-tête avec le président Tshisekedi.
"Le partenariat belgo-congolais peut se développer sur plusieurs secteurs", a-t-elle ajouté, citant les  domaines militaire, économique, policier, du renseignement, de la coopération et de la justice.

Chargement du lecteur...
© TV5MONDE

Elle se rend vendredi à Lubumbashi où le consulat de Belgique, fermé par le régime de l'ancien président Joseph Kabila, a rouvert sous Tshisekedi.
Mme Wilmès est accompagnée des ministres des Finances et de la Coopération au développement, de l'Intérieur, de la Sécurité et du Commerce extérieur. 
La visite de Mme Wilmès "est perçue comme un signal fort du retour de la coopération entre la RDC et la Belgique", a indiqué la présidence congolaise.

Combats dans l'Est

En visite officielle en Belgique en septembre, M. Tshisekedi avait souhaité une reprise de la coopération militaire. L'armée congolaise combat des dizaines de groupes armés dans plusieurs territoire de la région orientale (Nord-Kivu, Sud-Kivu et Ituri).
Avant la suspension, la Belgique avait formé des bataillons de l'Unité de réaction rapide à Kindu (est), remis sur pieds et appuyé l'école de génie militaire de Likasi (sud-est), et remis en fonctions l'académie militaire de Kananga (Centre).
L'actuel président de la RDC est un ancien opposant investi en janvier 2019. Il gouverne en coalition avec son prédécesseur Kabila qui a gardé la majorité au parlement et dont les partisans occupent désormais des postes-clés au gouvernement.

Publicité