Reconnaissance de l'assassinat d’Ali Boumendjel : "C’est un geste envers l’Algérie"

TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
Mis à jour le
3 March 2021 à 16:23
par Slimane Zeghidour
En reconnaissant l’assassinat de l’avocat algérien, Ali Boumendjel, par l’armée française en 1957, Emmanuel Macron tend la main à son homologue algérien, Abdelmajid Tebboune. Un geste d’apaisement qui intervient un mois et demi après la remise du rapport Stora. Pour Slimane Zeghidour, éditorialiste à TV5MONDE, cela constitue "un pas énorme" dans le but de "réconcilier non seulement la France et l’Algérie mais aussi l’opinion française avec elle-même".