Sénégal : le président Sall annonce un projet de loi d'amnistie générale

Image
Sénégal : le président Sall annonce un projet de loi d'amnistie générale (1)
(Evgeny Biyatov/Agence hôte photo RIA Novosti via AP)
Mis à jour le
26 février 2024 à 19:18
par AFP

Le chef de l'Etat sénégalais Macky Sall a annoncé lundi au coeur d'une grave crise autour du report de la présidentielle un projet de loi d'amnistie générale pour les faits liés aux troubles connus par son pays depuis 2021

"Dans un esprit de réconciliation nationale, je saisirai l'Assemblée nationale dès ce mercredi en conseil des ministres d'un projet de loi d’amnistie générale sur les faits se rapportant aux manifestations politiques survenues entre 2021 et 2024", a dit le président Sall en ouvrant à Diamniadio, près de Dakar, des concertations pour tenter de trouver un accord sur la date de la présidentielle.

"Cela permettra de pacifier l'espace politique, de raffermir davantage notre cohésion nationale", a-t-il dit.

(Re)voir → Vers une fin de crise au Sénégal ?

Il a affirmé son souhait d'organiser la présidentielle d'ici à juin-juillet, alors qu'un vaste front la réclame avant le 2 avril.

"Ma volonté et mon vœu le plus cher est de faire tenir l'élection présidentielle dans les meilleurs délais et ceci avant l'hivernage (la saison des pluies) prochain, et dans la paix", a-t-il dit.

Il a réaffirmé son engagement à quitter la présidence à la date officielle d'expiration de son mandat, le 2 avril.

(Re)lire → Sénégal : "La démocratie du pays devra évoluer après les élections"

"En convoquant ce dialogue, je n'ai qu'un seul souci: trouver un consensus sur la date de la prochaine élection présidentielle afin que le scrutin se déroule dans les meilleures conditions", a-t-il dit.