Aller au contenu principal
  1. Accueil
  2. Information
  3. Sénégal : Une liste des 23 à la grande puissance offensive

Sénégal : Une liste des 23 à la grande puissance offensive

Le Sénégal est l'une des grandes chances africaines pour la Coupe du monde 2018. Pour aller loin, Aliou Cissé compte sur des joueurs polyvalents et sur un secteur offensif très dense.

Pour sa deuxième participation à une Coupe du monde, le Sénégal espère bien réitérer l'exploit de l’édition 2002, qui les vit atteindre les quarts de finale. Aliou Cissé, capitaine à l'époque et aujourd'hui sélectionneur peut compter sur des joueurs talentueux pour y parvenir. L'inévitable Sadio Mané est évidemment là. Après une saison incroyable avec Liverpool et une finale de Ligue des Champions disputée contre le Real Madrid, l'attaquant porte les espoirs de millions de Sénégalais sur ses épaules. Heureusement, il n'est pas seul. On trouve dans cette liste, de jeunes espoirs, comme Ismaïla Sarr ou Moussa Wagué (tous deux parmi les dix joueurs les plus jeunes du plateau), des éléments d'expérience comme Moussa Sow ou Cheikhou Kouyaté et des joueurs sous-estimés, mais brillants au plus haut-niveau tels que Kara Mbodj et Idrissa Gueye. La plupart d’entre eux sont polyvalents, offrant de nombreuses possibilités au sélectionneur des Lions de la Teranga. Le Sénégal 2018 pourrait bien être la preuve définitive que les sélections africaines n'ont pas besoin de sorcier blanc pour trouver une alchimie et réussir. Cette équipe a du talent à revendre, des joueurs de top-niveau à chaque ligne et de l'envie. Tous les ingrédients nécessaires pour passer de poil à gratter de la compétition à outsider sérieux de la Coupe du Monde.

Abondance de biens en attaque


Huit. Voilà le nombre de noms que contient la case « attaquants » sur la liste des 23 d'Aliou Cissé. Un nombre plus élevé que la plupart des autres sélections, qui présentent généralement davantage de milieux de terrain que les quatre retenus par Aliou Cissé. Mais même avec huit joueurs à vocation offensive, des éléments comme Baye Oumar Niasse ou Famara Diedhiou sont laissés sur la touche. Outre Sadio Mané et sa saison à 20 buts avec les Reds, sont présents des artilleurs tels Mame Biram Diouf, Moussa Konaté, Moussa Sow ou Diafra Sakho et des joueurs offensifs capables de faire la différence à n'importe quel moment comme Mbaye Niang, Ismaïla Sarr, Keita Baldé. Un mélange des genres qui permet à Aliou Cissé de tourner sur plusieurs systèmes. Une pointe avec des ailiers, deux attaquants, trois attaquants, un faux numéro 9… : les options sont multiples pour percer les défenses adverses. Cette force de frappe offre des ambitions légitimes au Sénégal, à condition de se montrer efficace devant le but adverse, ce qui ne fut pas le cas face au Luxembourg (0-0), lors de son premier match de préparation. Il reste aux Lions deux amicaux face à la Croatie (8 juin) et à la Corée du Sud (11 juin) pour régler la mire.

Une sélection « made in championnat de France »


Une nouvelle fois, le Sénégal sera l'une des sélections les plus françaises de la Coupe du monde. Loin des 20 représentants de clubs français de 2002, ce sont sept « Sénégaulois » qui seront du voyage en Russie après une saison en France. On y retrouve sept joueurs de Ligue 1, dont Saliou Ciss, prêté à Angers par Valenciennes (Ligue 2). Abdoulaye Diallo, le portier de Rennes, sera la doublure de Khadim Ndiaye dans les buts. Le Bordelais Youssouf Sabaly sera un joker intéressant en défense. L'attaque, enfin, pourra compter sur le vice-champion Keita Baldé, les Rennais Diafra Sakho et Ismaïla Sarr, et l'Amiénois Moussa Konaté. Des anciens, comme Mbaye Niang et l'ancien meilleur buteur de Ligue 1 Moussa Sow, porteront aussi les couleurs du Sénégal en Russie. Un contingent important qui rivalise presque avec celui des Bleus. Pour un destin similaire à l'issue de la compétition ? La qualité est en tout cas bien présente.

Les 23 du Sénégal


Gardiens : Abdoulaye Diallo (Rennes, France), Khadim Ndiaye (Horoya, Guinée), Alfred Gomis (SPAL, Italie).

Défenseurs : Kalidou Koulibaly (Naples, Italie), Lamine Gassama (Alanyaspor, Turquie), Moussa Wague (KAS Eupen, Belgique), Youssouf Sabaly (Bordeaux, France), Salif Sané (Hanovre, Allemagne), Kara Mbodj (Anderlecht, Belgique), Cheikhou Kouyaté (West Ham, Angleterre), Saliou Ciss (Angers, France).

Milieux de terrain : Idrissa Gana Gueye (Everton, Angleterre), Cheikh Ndoye (Birmingham, Angleterre), Badou Ndiaye (Stoke City, Angleterre), Alfred Ndiaye (Wolverhampton, Angleterre).

Attaquants : Moussa Sow (Bursaspor, Turquie), Moussa Konaté (Amiens, France), Diafra Sakho (Rennes, France), Ismaïla Sarr (Rennes, France), Keita Baldé (Monaco, France), Sadio Mané (Liverpool, Angleterre), Mbaye Niang (Torino, Italie), Mame Biram Diouf (Stoke City, Angleterre).

Le calendrier au Mondial


Mardi 19 juin, 14h00 : Pologne – Sénégal, à Moscou (Spartak).
Dimanche 24 juin, 17h00 : Japon – Sénégal, à Ekaterinbourg.
Jeudi 28 juin, 16h00 : Sénégal – Colombie, à Samara.

Publicité