Silas Wamangituka, d'une controverse l'autre

Image
Silas Wamangituka, d'une controverse l'autre (1)
Mis à jour le
13 janvier 2021 à 18:35
par
Auteur de sept buts depuis le début de la saison, Silas Wamangituka flambe en Bundesliga sous les couleurs du VfB Stuttgart. Mais qui est vraiment ce jeune attaquant congolais ?
Silas Wamangituka ne manque pas une occasion de se faire remarquer en Bundesliga. Samedi, sur la pelouse de Dortmund, l'attaquant congolais du VfB Stuttgart a inscrit deux nouveaux buts, contribuant à l'écrasante victoire de son équipe (1-5) qui précipitera le limogeage de Lucien Favre, l'entraîneur suisse du Borussia. Avec un total de sept buts en onze matchs, auquel il faut ajouter trois passes décisives, le natif de Kinshasa s'affirme comme l'une des révélations offensives de la saison alors qu'il découvre la Bundesliga. Mais c'est surtout pour son précédent doublé, le 6 décembre face au Werder Brême, que Silas Wamangituka a défrayé la chronique sportive outre-Rhin. Après avoir ouvert le score sur penalty (30eme), l’attaquant inscrit le but du break au début du temps additionnel de la seconde période (90eme+1). Profitant d’une grossière mésentente défensive, Wamangituka marque dans le but vide.

Rien que de très banal jusqu'alors sauf, que non content de donner un avantage décisif aux siens, l’attaquant va soigner la forme, en attendant jusqu’au dernier moment pour pousser le ballon et ainsi accentuer l’effet humiliant de son but. Pris à partie ensuite par des adversaires, le double buteur du jour a alors le mérite de ne pas réagir, mais reçoit néanmoins un avertissement. Débute alors une polémique en Allemagne. Kicker consacre un article à ce qui devient l'une des « affaires » de la semaine dans le football allemand. Le réputé bi-hebdomadaire en conclut que si chambrage il y a peut-être, le carton jaune reçu par Wamangituka n'en est pas moins sévère. « Je voulais simplement gagner le plus de temps possible, se défend le joueur dans un message posté sur Instagram. Je n'ai jamais voulu provoquer mon adversaire le gardien du Werder ou lui manquer de respect »

Des doutes sur son âge et son identité

Déjà remarquée lors de son passage au Paris FC, cette étoile montante du football congolais n’a pourtant jamais été convoquée par la RD Congo jusqu’alors. Pourquoi donc ? Interrogé sur le sujet, le sélectionneur adjoint Christopher Oualembo n’élude pas la question. « Silas est l’un des premiers joueurs que l’on a identifiés avec le coach Nsengi, quand on a commencé à travailler ensemble. Mais on nous a mis un véto au niveau administratif, et on s’est rendu compte qu’il était impossible de le sélectionner, a expliqué le technicien au site Léopardsfoot. Sportivement, bien sûr qu’on le veut, et nous suivons ses matchs en Bundesliga. Mais aujourd’hui, il y a des complications administratives qui ne sont pas de notre ressort. Le jour où nous aurons des preuves écrites validant sa qualification, le coach le sélectionnera. »

Une importante zone d'ombre entoure en effet la carrière de Silas Wamangituka. En décembre 2019, le quotidien sportif français L’Équipe publiait une enquête selon laquelle le joueur utiliserait une fausse identité : il se nommerait en réalité Silas Mvumpa Katompa, et ne serait pas né le 6 octobre 1999 mais un an plus tôt, le 6 octobre 1998. Des accusations formulées par Max Mokey Nza-Ngi, le président du club congolais du FC MK Etanchéité, où le mystérieux Silas évoluait à ses débuts. Le dirigeant assure que l’attaquant aurait quitté ses rangs pour rejoindre Alès, son premier club français, en 2018 de manière frauduleuse, sous le nom de Wamangituka. Un an après ces révélations, les doutes ne sont donc toujours pas levés sur l’identité de Silas Wamangituka, mais cela n’empêche pas l’intéressé de faire les beaux jours du VfB Stuttgart.