Aller au contenu principal
  1. Accueil
  2. Information
  3. Tchad : visite historique de Benjamin Netanyahu

Tchad : visite historique de Benjamin Netanyahu

Rencontre entre le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le président tchadien Idriss Déby à N'Djamena. © TV5MONDE

 C'est une visite inédite. La première d'un chef de gouvernement israélien sur le sol tchadien. Benjamin Netanyahu s'est déplacé ce dimanche à Ndjamena pour rencontrer Idriss Déby. Les deux hommes ont signé un protocole d'accords, qui redonne vie à leurs relations diplomatiques, gelées depuis 1972.
 

C'est au son des fanfares militaires locales, dans un périmètre ultra sécurisé, que le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, s'est rendu au palais présidentiel pour s'entretenir avec le président tchadien Idriss Deby.

L'objectif est clair : renouer les relations diplomatiques entre les deux pays, rompues depuis 47 ans. Un rapprochement motivé d'abord par un enjeu sécuritaire :
 

"Le futur de l'Afrique dépend du futur du Sahel ... ce qui se passe ici influence tout ce qui se passe dans le reste du monde"                                                                                                                                    Benjamin Netanyahu

A l'issu de leur rencontre à huis clos, les deux hommes ont signé un protocole d'accords, qui pose le socle du renouveau diplomatique, notamment en matière de lutte contre le terrorisme et de sécurisation des zones avoisinnants le Tchad, principalement la frontière libyenne.

Le développement s'est également imposé au menu des discussions.

Une coopération devrait se mettre en place. Elle vise l'agriculture, grâce à l'expertise  israélienne particulièrement dans la gestion de l’eau, les énergies et de nombreux autres champs d'action.

"Il y aura au mois de mars une visite d'étude pour planifier nos possibilités de coopération dans le domaine entreprenarial", précise le Premier ministre israélien.

Le Tchad apparait comme une porte d'entrée sur le continent africian pour Israël, qui veut se construire une base solide au Sahel. En deux ans, c'est le quatrième déplacement en Afrique de Benjamin Netanyahu. Il a engagé une campagne active pour renouer avec les pays africains ayant pris leurs distances à cause du conflit israélo-palestinien. 

Le chef d'état tchadien, pays majoritairement musulman, réaffirme ses positions sur le conflit au Proche-Orient.
 

"Notre amitié avec votre pays n'occulte pas notre position de principe sur la question palestinienne. Dans cette optique le Tchad est profondément attaché au processus de paix entre la Palestine et Israël d'une part, et entre Israël et le monde arabe d'autre part " 

 Benjamin Netanyahu pousse donc la porte de l'Afrique, à travers cette opération de séduction. Une visite qui fait suite à celle du président tchadien en novembre dernier  à Tel Aviv.