Aller au contenu principal
  1. Accueil
  2. Information
  3. Violences meurtrières à Soweto contre des travailleurs immigrés

Violences meurtrières à Soweto contre des travailleurs immigrés

Chargement du lecteur...

Depuis la mort, mercredi, d'un Sud-africain, Soweto est le théâtre de violences meurtrières contre des travailleurs immigrés.

Des scènes d'une violence rare dans Soweto. Des boutiques pillées, des travailleurs attaqués... Depuis mercredi et la mort d'un Sud-africain prétendument abattu par un étranger, des émeutes dans la ville ont fait au moins quatre morts.

Les commerçants d'origine étrangères sont cofrontés aux actes violents et xénophobes de Sud-africains voulant en découdre.
Le propriétaire de l'une des boutiques attaquées dit avoir reçu des coups de pierres sur la tête : "A mon avis j'ai reçu trois ou quatre pierres. Ils m'ont donné des coups de pied. Je pense qu'ils étaient plus de 100. Je crois que quelqu'un m'a jeté dehors et ensuite ils m'ont roué de coups de pieds. Nous étions quatre dans la même situation."

"Il n'y a pas de protection !
Ni de la police, ni du gouvernement"

A l'origine de la folie qui s'est emparée de Soweto, une histoire de commerçant somalien qui aurait tiré sur deux jeunes du township. Les adolescents auraient tenté d'entrer dans son magasin. C'était mercredi. Depuis le quartier est devenu fou et les migrants sont ciblés.

Mohamed, qui gère une autre boutique est en colère : "Il n'y a pas de gouvernement qui contrôle ces crimes et nous n'avons aucune protection, ni du côté de la police, ni de celui du gouvernement. Aucun policier ne vous demande : "Quel est votre problème ?" Ils vous disent juste : "Ces gens sont venus pour prendre vos affaires, alors partez!" C'est la seule option que l'on a. Si vous dites : "S'il vous plait, pouvez-vous me sauver? Pouvez-vous sauver mes affaires? Ils vous répondent "non" !

Les commerçants sont accusés par certains Sud-africains, de leur voler le travail ou de vendre des produits périmés.

 

Publicité