TV5 JWPlayer Field
Chargement du lecteur...
Magazines
Maghreb-Orient Express
S2020 E29

Najah Albukai, Justine Augier, Ninar Esber

Durée
26 minutes
Année
2021
Pays de production
France
Disponible jusqu'au
Najah Albukai, Justine Augier, Ninar Esber

Frappé, torturé entre 2012 et 2014 à Damas au centre 227, le dessinateur Najah Albukai s'est trouvé aux premières loges des horreurs. Il réussit à s'échapper et rejoindre le Liban. Depuis 2015 et son arrivée en France, il témoigne de l'enfer carcéral à travers ses dessins, non destinés au départ à être exposés et publiés. Son travail est à découvrir à l'occasion de l'exposition « Tous témoins », à la galerie Fait & Cause à Paris, jusqu'au 30 avril 2021. Le livre « Tous témoins, dessins de prison Syrie, octobre 2015 - juin 2020 » (coédition Actes Sud/Pour que l'esprit vive), comprend aussi des textes d'Élias Sanbar, Souad Labbize, Djaïli Amadou Amal ou encore Wajdi Mouawad. Ce dernier écrit notamment : « Une seule oeuvre de Najah Albukai suffirait à ouvrir un procès pour condamner les criminels. Il faudrait en ce sens donner des cours aux tyrans. Première leçon : ne laissez jamais sortir de vos prisons les peintres vivants. Écrasez-les sans attendre. »

« Le monde était partout dans cette histoire syrienne, curieusement absent aussi, se dérobant à ses responsabilités. » L'écrivaine Justine Augier signe « Par une espèce de miracle » (éditions Actes Sud), où elle raconte l'exil à Berlin de l'intellectuel syrien Yassin al-Haj Saleh. Une alternative au désespoir est-elle possible, à l'heure où des tribunaux européens jugent, au nom de la compétence universelle, des responsables pour des crimes contre l'humanité commis en Syrie depuis 2011 ?

« Lorsque Adonis récite sa poésie, il lui offre une dimension corporelle. Sa voix, remplie d'émotions, est au service de la langue, mettant en valeur sa musicalité. C'est un hommage à la voix, à la musique de la langue arabe, à une tradition qui est toujours vivante. J'ai voulu que ce projet reste comme une archive pour les générations à venir, pour que cette langue ne soit plus associée aux malentendus politiques et religieux, qui font de cette langue une langue de la haine. » Le 21 mars 2021, à l'occasion de la Journée mondiale de la poésie, Ninar Esber propose une vidéo-performance où Adonis récite pendant 24 heures ses poèmes en arabe. Un événement du programme du 23e Printemps des poètes, à suivre sur adonis-mounchidan.com.

Une émission spéciale consacrée à la Syrie, dix ans après le début de la guerre.

# L'oeil de Slimane : sur les traces d'Abd El-Kader en Syrie. #Atmosphère avec les coups de coeur culturels des invités.

Invités : Najah Albukai, dessinateur ; Justine Augier, écrivaine ; Ninar Esber, artiste ; Slimane Zeghidour, éditorialiste TV5MONDE.

Présentation : Mohamed Kaci.
www.tv5monde.com/MOE